La course à pied Les blogs courseapied.net : kenlag

Le blog de kenlag

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

Mes liens


Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-05-24 07:35:59 : Recette du jour > Tartare de lentilles vertes au saumon fume

Pour le retour des recettes, j'ai choisi un produit de ma région : les lentilles vertes du Berry. Elle se reconnaît à sa saveur de châtaigne, a obtenu en mars 1996 le premier Label Rouge accordé à un légume sec. A cette reconnaissance de qualité s'est ajoutée une Identification Géographique Protégée IGP. Celle-ci permet aux producteurs de protéger leur appellation sur la zone de culture, et reconnaît le lien du produit avec son terroir. Le Berry est le principal producteur français de lentilles vertes; la zone de production comprend 44 communes de l'Indre et 5 du Cher.


Tartare de lentilles vertes au saumon fumé

Pour 6 personnes / 
Préparation : 10 min / Cuisson : 20 min 
 
Ingrédients :
360 g de saumon fumé
(60 g par personne)
260 g de lentilles vertes du Berry
1 carotte
1 oignon
1 bouquet garni (persil plat,thym,laurier)
15 cl de vin rouge
2 c. à soupe de vinaigre Xérés
6 c. à soupe d'huile de noix
quelques feuilles de mâche

Préparation :
Ciselez l'oignon et taillez la carotte en petits dés. Faites suer le tout dans une casserole, ajoutez les lentilles et le bouquet garni. Recouvrez d'eau et laissez cuire 20 min. Salez en fin de cuisson. Faites réduire le vin rouge, ajoutez le vinaigre, l'huile, le sel et le poivre. Maintenez la vinaigrette tiède. Emincez le saumon fumé, mélangez-le avec les lentilles tièdes. Ajoutez les échalottes ciselées, salez et poivrez. Disposez votre tartare dans un récipient transparent et servez avec quelques feuilles de mache assaisonnées de vinaigrette. Accompagnez ce plat d'une tranche de baguette passée au four avec un trait d'huile d'olive.

Nutrition 
La lentille verte apporte 4 fois plus de fibres que le riz, les pâtes ou les pommes de terre. Elle est plus digestible que le haricot par sa plus faible quantité de cellulose. Riche en vitamines B1, B2, B6, elle contient 3 fois plus de calcium que les céréales et 7 fois plus de fer que les épinards. Certains nutritionnistes affirment même que la consommation de légumes secs, dont la lentille, concourt à la baisse du taux de cholestérol.

Les réactions

Par Francis_60, le 2007-05-24 10:13:26
Bonjour Kenlag,

Très content de te retrouver sur le forum, merci pour cette recette que je testerai dans la semaine prochaine.
Et puis j'espère que l'on pourra bientôt se croiser pour la première fois, peut être le 3 juin au 10km de Vincennes.
Francis.

Par krusti, le 2007-05-24 18:53:51

Le berry.

Avec Chateau-Trou comme ville importante. On était dur nous les tourangeaux de la ville avec nos copains campagnards du 18 et du 36.
J'avais même un pote qui habitait NEUVY-PAILLOU ça s'invente pas.

En revanche trés sensible à l'IGP, bien joué Kenlag. Et merci.

Amitiés du 37 exporté 75012.

Par Brinouillr, le 2007-05-25 07:00:56
ah voilà les recettes de retour, j'avais tenté un intérim mais j'ai peu de recettes sous le manteau !

contente de te lire à nouveau.

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)



Les 5 billets précédents

2007-05-23 11:56:08 : C'est la saison > Mai - 0 photo - 5 réactions

Comme d'habitude je vous propose une petite sélection de produits à consommer en mai, oui je sais je suis très en retard.
Mai

Les légumes : Artichauts, Asperges, Carottes, Concombre, Cresson, Epinards, Fèves, Haricots verts, Laitue, Navets, Oseille, Petits pois, Pois gourmands, Radis, Romaine
Les fruits : Amandes, Bananes, Cerises, Fraises, Kiwi, Rhubarbe
Les viandes : Chevreau, Canard, Grenouille, Pintade, Lapin, Pigeon, Poulet, Veau, Porc
Les produits de la mer : Lotte, Cabillaud, Daurade, Langoustine, Julienne, Lieu, Limande, Maquereau, Merlu, Sole, Thon, Sardine, Turbot, Thon, Tourteau
Les fromages : Fromage de chèvre frais, Coulommiers, Neufchâtel, Roquefort

2007-05-23 11:46:09 : La paresse, un vilain défaut - 0 photo - 15 réactions

Bonjour les runners
Me voici de retour après quelques jours de vacances. La coupure a été longue et passive. Simplement trois petits joggings de 30 minutes depuis le 15 avril, c'est vraiment peu. Le kenlag n'est vraiment pas motivé. Je sais ce n'est pas sérieux. C'est décidé je m'y remets sérieusement la semaine prochaine. Prochain objectif : monté une équipe au boulot pour le Marathon-Relais du 24 juin à Choisy, nous l'avons fait l'an dernier alors pourquoi pas cette année, en espérant qu'il y aura moins de pluie :)
J'envisage de faire un autre marathon cette année, de préférence en Ile-de-France, je pensais au Marathon des Yvelines le 21 octobre, les avis sur ce marathon sont les bienvenus.
Merci à ceux qui m'ont envoyé des petits mails c'est très sympa.
Voilà pour les news, sinon je suis très occupé par différentes activités .... Je vais essayer de bloguer un petit peu plus dans les prochains jours !

Bises à tous :)

2007-04-26 14:51:15 : Quelques news - 0 photo - 26 réactions

Bonjour à tous et toutes
Tout d'abord merci aux personnes qui m'ont envoyé un petit mail pour prendre de mes nouvelles, ça fait plaisir !!
Désolé de me faire plus rare sur le forum mais là je fais une vraie coupure avec la course à pied.
Après le MDP j'ai vraiment eu un passage à vide d'un point de vue psychologique. J'ai vraiment eu du mal à me remettre de cet échec. Je le vis comme tel. Enfin c'est pas bien grave il y a des choses plus importantes dans la vie. Juste très déçu de ne pas avoir été à la hauteur de mes ambitions.
Coté physique, plus de douleurs au genou. J'ai consulté mais je n'avais déjà plus mal, alors petit traitement au ketum plus repos. Je pense remettre les runnings vers mi-mai.
Peu de projets, sans doute un ekiden en juin et peut-etre le 10km de la course du chateau.
Pour l'instant je profite du beau temps et de ma famille. Je reviendrais très vite sur mon blog , ne serais-ce que pour les recettes.

Gros bisous
Bon run à tous

Laurent

2007-04-16 08:57:38 : Du rêve au cauchemar ..... - 2 photos - 58 réactions

Après quelques mois de pratique de la course à pied et surtout après avoir fait quelques courses sur route, je m'étais fixé pour objectif de faire un marathon. Le but n'était pas de juste finir un marathon mais de faire un temps représentatif. Je me disais que faire entre 3h15 et 3h30 était une belle chose pour un premier marathon. Alors je décidais de prendre le temps de la progression et de me sentir vraiment près pour me lancer dans l'aventure. En septembre 2006, je sens que c'est le moment, je décide donc de m'inscrire pour le marathon de Paris 2007. Afin de réussir cet unique objectif de ma saison, je choisis de suivre le plan de SergeB proposé sur le site courseàpied.net. Je me dis aussi qu'il serait bien de mettre cette préparation sur mon blog, ça me fera une trace écrite. Ma préparation se fera donc sur 28 semaines avec différentes phases. Mon entourage ne partage pas ma motivation même si ils sont là dans les moments importants. Je regrette un peu ce manque d'implication. La préparation se passera quasiment sans accrocs, à part une chutte violente lors d'une sortie longue. Et puis il y a cette douleur sur l'extérieur du genou de gauche qui se manifesteà la fin des sorties longues en fin de prépa. Je me persuade que cela n'est pas bien méchant, juste un peu de fatigue ou une légère inflammation du tendon. Je décide d'alléger ma dernière semaine de prépa afin de reposer ce genou. Je ferais au cours de cette prépa beaucoup de sacrifices alimentaires et une dernière semaine en suivant la version light du rds. Je n'ai jamais été aussi affuté, 60/61 kg sur la balance !!
Dimanche 15 avril
Le jour tant attendu est là devant moi. Réveil à 5h, je n'ai pas très bien dormi, les voisins d'en face ont fait une fiesta jusqu'à 3h et ma fille m'a réveillé. Pas grave, je me sens bien et serein, sans stress particulier. Je prends un bon petit déjeuner, à 5h30 c'est bouclé. Toilette, derniers préparatifs, tout va bien. Je réveille la famille qui doit elle aussi se préparer à venir m'encourager. Je dois partir mais ma fille ne me lache pas, calins etc etc .... Résultats je pars à 7h25 au lieu des 7h15 prévu. Rencontre avec un marathonien dans le métro, nous discutons. Nous sommes reconnaisables. J'arrive au rdv du forum au Cristal avec un peu de retard, il est déjà 8h05, je crois. Je retrouve Jean-Philippe, mon compagnon du jour. 8h15, on se dirige vers notre sas de départ. Il y a du monde, c'est génial, il fait déjà chaud. Je suis maintenant impatient de partir. Les minutes passent. Avec JP on décide de partir tranquillement. Petit pipi dans la bouteille de lait avant de partir , ça fait du bien. Voilà 8h45 c'est le départ, pas d'excitation particulière pour moi, heureux de partir tout simplement.1mn28 pour passer la ligne. Il y a du monde et finalement c'est pas possible d'accélerer, ce qui n'est pas plus mal. On arrive facilement à prendre notre allure. On bouchonne un peu à la Concorde mais arrivé avenue de Rivoli , ça déroule. On est bien, les premiers kilometres défilent. Je me dis que si on continue comme ça on devrait pas être trop mal. Nous passons St Paul, là sur la droite j'ai juste le temps de saluer les miens qui m'encouragent, ça fait plaisir. Premier ravitaillement à Bastille, pas trop de bousculades. Je prends une bouteille et je me dégage, je l'utiliserais un peu plus loin. JP ralentit un peu, il veut courir au cardio et ne veut pas trop monter en pulsation. Moi je me sens très bien j'ai bien envie d'aller un petit peu plus vite mais je patiente car je sais qu'il a raison, la route est encore longue. Vesr le 8eme ou 9eme km je commence à ressentir cette petite douleur dans le genou, je la connais bien maintenant. Je me dis que si cela ne deviens pas pire c'est supportable et cela ne m'empeche pas du tout de courir. Vers le 15ème je me fais dépasser par un collègue de travail, petit salut amical mais au fond de moi je suis un epu déçu car j'avais aussi pour objectif de faire un meilleur temps que lui. Un petit peu plus loin c'est toto du forum qui nous dépasse. On échange quelques mots. Nous continuons notre route dans des temps compris entre 4'45 et 4'55 au km. On arrive au semi et là grosse émotion, la foule est compacte et bruyante c'est absolument fabuleux on se croirait en haut d'un col au Tour de France. Je suis très ému. Dans les mètres qui suivent je suis beaucoup moins joyeux, mon genou me tiraille de plus en plus, je dis à JP de filer, je ne peux plus suivre. En plus j'ai un petit point de coté. Je ralentis et prends le temps de respirer. C'est aussi là que la spirale négative se met en marche. Les coureurs me dépassent à droite à gauche, j'ai l'impression de géner. J'ai du mal à avancer. Je croise quelques coureurs qui marchent. L'idée bourgeonne dans ma tête. Je sais que je dois revoir ma famille boulevard Henry IV, faut que je m'accroche, je ne veux pas qu'ils me voient ainsi, je ne veux pas les inquiéter. J'ai quand même du mal à courir. Je vais quand même passer Bastille en courant mais je n'arriverais pas à voir ma femme et mes enfants, je suis déçu. Je me dis que comme je susi en retard ils ont dû se rendre au point de rdv N°3. Avant de prendre les quais j'aperçois de dos Narbe puis MarieL que j'apostrophe. Petit échange amical, puis je les vois s'éloigner. On arrive sur les quais, c'est vraiment super cette ambiance. Je me traine à 9 km/h, je me trouve ridicule. Là encore je sais qu'aux Tuileries ma famille m'attend alors je m'accroche mais les tunnels sont terribles, les ballons d'allure défilent, ça fait mal au moral. Je n'arriverais pas à voir ma famille, nouvelle déception. Maintenant je marche, je ne peux plus faire autrement. Je trottine de temps en temps. Biensûr je pense à l'abandon, j'arrive au 30ème, je me dis que c'est trop bète d'arriver jusque là pour abandonner. J'aperçois Caro, puis plus loin Emma et Linda, j'échange quelques mots avec Linda qui me remotive bien. Plus loin je vais apercevoir Brinouille et Duduche qui me dépasse, je me lance dans une accélération pour les rattrapper histoire de les saluer et de les encourager. Bref instant de semblant de vitesse. A partir de là je vais alterner marche, arrêt et des essais pour trottiner. Arrivé sur Roland Garros je vois Serge92 qui m'encourage. Un petit peu plus loin je vais reconnaitre CecileM, je prends le temps de m'arrêter et d'échanger quelques mots. Les km défilent mais pas vite. Je sais qu'un collègue doit m'attendre au carrefour des cascades dans le bois de Boulogne mais je ne me fais pas trop d'illusions, il n'a pas du m'attendre. Avant cela je vais croiser Sedef, Pepito et Nicopsa. Je profite du portable de Sedef pour prévenir ma femme et lui dire de renter à la maison pour faire manger les enfants et de ne pas s'inquiéter que je termine à pied. C'était ma préoccupation première d'arriver à les prévenir. Voilà j'ai un poid en moins. Merci Pierre. Je continue ma route, je me dis que ça serait trop bète d'arrêter maintenant. Après le stand du marathon de Vannes , j'ai un sérieux coup au moral, je marche , je m'arrête, je marche et puis l'émotion, la douleur, ou alors l'odeur du jus de pomme, je ne sais pas, les larmes arrivent. Je me trouve vraiment con. Finalement ça passera, ici on commence à être nombreux à marcher. La Croix rouge est présente et s'occupe de cas préoccupants. Finalement un peu avant le 40eme j'ai le bonheur de voir mon collègue. Ayant reçu mon temps de passage au 30ème par sms, il a vite compris que ça n'allait pas. Il m'accompagne à pied, je lui explique ma galère, je suis à deux doigts de craquer à nouveau, ma voix est fébrile. Il m'accompagnera jusqu'au 41ème km. Je ne veux pas franchir la ligne en marchant alors le dernier km je le ferais en courant enfin je devrais dire clopin , clopant. Je suis ridicule avec cette démarche, les gens m'encouragent. Tout mon poids du corps est sur la jambe droite, je ne peux quasiment plus prendre appui sur la gauche. Si ça continue je vais finir à cloche-pied. La ligne est là devant moi, je la franchis. Les sentiments sont contrariés. Je marche , je m'avance. Je n'ai qu'un envie, rentrer chez moi. Il y a du monde, trop. C'est trop long pour sortir de l'arrivée. Le métro , je veux un métro. Je n'en peux plus. Je m'affale sur un coin d'herbe. J'ai besoin d'air, de fraicheur. Je veux un métro au moins il y fait frais. Voilà j'y suis, ouf.
4h34, je n'en reviens pas. Ce que je ne voulais pas vivre sur marathon, je l'ai vécu. Je ne me sens même pas marathonien. Un marathonien pour moi est un coureur, pas un marcheur. C'est mon sentiment, mon impression. On a quand même bu le champagne hier soir mais le sourire n'y était pas. Je ressens une très grand frustration car pendant toute l'épreuve j'étais bien physiquement (sauf le genou biensur), pas de soucis ou de souffrance avec la chaleur. Au niveau alimentaire aucun probleme. Hier soir j'étais bien, ce matin aussi, Toujours cette douleur au genou mais rien d'autres. J'ai trouvé le parcours de ce marathon très agréable et pas si compliqué que cela. Je suis très frustré ce matin. Je pense aussi qu'il ne faut pas prendre le départ de ce genre d'épreuve si on est pas à 100% de ces moyens.
Je voudrais remercier ici SergeB pour son plan et ces sonseils que je trouve très efficace, merci coach. Je voudrais aussi remercier les forumers qui m'ont suivi pendant des semaines sur mon blog, ça me touche. Je voudrais dire un GRAND MERCI aux forumers que j'ai croisé hier. Merci à JP. Merci à mes collègues. Merci à ma famille, je n'ai pas été facile à vivre ces derniers temps, on va se rattrapper, c'est promis. Maman, tu vois je vais bien. Papa, je pense à toi, courage, je sais que cette leucémie tu en viendras à bout.

2007-04-15 16:50:58 : Photos MDP 2007 - 0 photo - 7 réactions

J'ai mis en ligne sur mon blog quelques photos prise par Mme kenlag aujourd'hui. Prises essentiellement Boulevard henry IV c'est un peu en vrac :)

Colonne de droite en haut sur mon blog
http://www.courseapied.canalblog.com

je ferais mon CR demain matin :)

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net